DOSSIER
La serrurerie médiévale

Atelier sur la serrurie au moyen-âge


Présentation de différentes éléments métalliques qui composent un coffre avec des clés, une serrure

et des divers éléments de fermeture d’un coffre.

La clé enroulée


Ce modèle de clé est la catégorie la plus retrouvée

sur les différents sites de découverte archéologique. Elles peuvent se classer par deux sous-catégorie,

les tournantes à droite ou à gauche.

Étapes de réalisation

d’une clé enroulée

Présentation des différents étapes de réalisation d’une clé enroulée.


La poignée d’un coffre est composée de trois éléments :


Deux agraffes de fixation (vertevelle à branche) et

d’une poignée mobile.

Moraillons à auberon et charnières

Les clés enroulées

Les différentes types de clés




  1. -Les clés à tige pleine à panneton rabdoïde









- Les clés à tige en fourchette 









- Les clés à griffe








  1. -Les clés à tige enroulé.










  1. -Les grandes clés à tiges pleine








- La clé de cadenas


La serrure

Cet anneau peut être réalisé de différentes façons :



- Fermé d’un seul tenant

   




- Ouvert bord à bord

   




- Ouvert par chevauchement des bords



Les serrures sont composées de différents éléments :



Le palâtre

Le pêne

La broche de rotation de la clé

Le picolet de translation du pen

Le ressort (non présenté)

Le moraillon


Pièce articulée entre le couvercle du coffre et la serrure qui comporte un auberon (en forme de U ouvert) dans lequel se glissera le pène pour bloquer l’ouverture du coffre

Charnières

La rotation de la clé permet de déplacer le pêne

de la serrure pour libérer l’auberon

et ouvrir le moraillon du coffre

Charnière décorative

« Reproduction selon les fouilles du site d’Andonne »

Différents modèles de charnières décoratives utilisées pour le couvercle de coffres



Le moraillon à auberon libre est articulé

par une vertevelle à branche avec un auberon mobile en forme

d’anneau rectangulaire


Charnière décorative de coffre

« Reproduction selon les fouilles du site d’Andonne »

Poignée mobile d’un coffre

Poignée de coffre avant la pose

Poignée de coffre fixée sur  le côté du montant en bois par deux vertevelles à branche.

Principe de fonctionnement d’une serurre médiévale


Charnière de conception plus simple

« Reproduction selon les fouilles du château de Blois »

Anneaux d’articulation du moraillon


Vertevelle à branche

Le renfort d’angle permet de consolider

la structure d’un coffre.






Il est maintenu par des clous retournés

Renfort d’angle


Renfort d’angle


Les clous servent  maintenir  les différents éléments

métalliques sur un coffre, comme le moraillon, la serrure, les charnières et les renforts d’angles d’un coffre.


Les clous

Les clous

Les clés


Les clés sont retrouvées de façon assez régulières sur les sites de fouilles archéologique, ce qui me permet de présenter une gamme varié.

Les clés présentés permettent d’ouvrir des coffres, portes et cadenas.


Vue intérieur

Retour à la page précédente

Le pêne


Pièce qui se déplace en translation, il rentre

dans l’auberon afin de bloquer le déplacement

du moraillon pour que la serrure du coffre soit fermée.

Retour à la page précédenteAtelier_serrurerie_2.html

Verrou de porte


Le verrou et son moraillon  maintenu par

les vertevelles clouées qui servent de coulisses.


Selon les sources du site de la Mothe à Pineuilh.

Anneau de porte


L’anneau sert de poignée pour manoeuvrer une porte.

Il est mantenu par une vertevelle à branche.

Le palâtre


Plaque de support des éléments qui

composent une serrure fixé sur le coffre.

Moraillon à auberon libre